Présentation

Introduction

Le four à micro-ondes fait aujourd'hui partie intégrante du quotidien de milliers de personnes. Ce mode de cuisson quasi-instantané à révolutionné le mode vie des consommateurs qui se sont vus l'utiliser pour réchauffer leurs petits plats en un temps record. Mais s'il trône dans les cuisines des ménages français depuis 40 ans, il est rare que ses utilisateurs en connaissent l'origine et l'histoire. Ceux-ci ne se soucie également que très rarement de la façon dont il fonctionne. C'est donc la question que nous nous sommes posée en premier lieu: Comment, dans ce petit boîtier, les micro-ondes sont elles générées? Comment chauffent elles les aliments?

Et, si ce moyen de cuisson facilite la vie de nombreux consommateurs, ses effets trop peu connus sur les aliments et sur le corps humain éveillent la méfiance chez certains d'entre eux. Il n'est pas rare en effet depuis peu que soient relevées des questions telles que: Les micro-ondes générées dans ce four sont elles dangereuses pour le corps humain? Quels sont leurs effets sur les aliments? Autant de questions auxquelles nous avons tenté de répondre.

Historique

C'est à Waltham, dans le Massachusetts que naît, presque par hasard, le four à micro ondes. C'est pendant les années 1940, dans une usine de fabrication de magnétrons, des lampes électroniques de forte puissance qu'utilisaient les radars, que tout commence. Dans les bâtiments de la société, nommée Raytheon, des ingénieurs s'aperçoivent que leurs doigts chauffent lorsqu'ils l'approchent du magnétron en fonctionnement. Cet effet devient encore plus flagrant lorsqu'en 1945, un magnétron qui émet des micro-ondes de façon continue est mis au point. Les mêmes ingénieurs l'utilisent alors pour réchauffer leurs repas qu'ils disposent à proximité. Mais ce qui n'était jusque là qu'un jeu pour eux, va être pris très au sérieux par Charlie Adams, le président de l'entreprise. En effet, pendant cette période de paix nouvellement retrouvée, il voit le marché de ses magnétrons s'effondrer. C'est deux ans plus tard, en 1947, qu'il annonce à son personnel que le magnétron qu'ils fabriquent fait désormais partie des ustensile de cuisine, provocant étonnement et rires. Il dépose aussitôt un brevet sur la cuisson des aliments par faisceau de micro-ondes. Le concept du four que nous connaissons est officiellement né. Mais le magnétron alors utilisé est un appareil fragile et très encombrant, doté d'un circuit de refroidissement imposant, et très délicat à régler.

Il faudra quatre années d'études sur le sujet pour qu'en 1953, le Radarange, premier four à micro-ondes apparaisse sur le marché. Il est ainsi baptisé en référence à la bande de fréquences normalement réservée au radars qui l'utilisent. Ce premier appareil n'est toutefois pas encore domestique, il mesure près de 2 mètres de haut, pèse 350 kg et coûte la modeste somme d'une voiture. Il ne s'en vend alors que mille exemplaires, notamment à des professionnels de la restauration. Mais Charlie Adams veut destiner son invention à une plus large clientèle, c'est pourquoi il s'obstine à réduire sa taille et son prix. Il cherche pendant quatorze ans le moyen d'arriver à une telle « version de cuisine », repensant toute la structure du four. En 1967, ces travaux aboutissent enfin à la commercialisation du premier four à micro-ondes domestique. Dès lors, il va progressivement acquérir le succès que nous lui connaissons aujourd'hui, notamment avec l'apparition des produits surgelés auxquels le micro-ondes va offrir une décongélation des plus rapides. L'arrivée de plus en plus massive des femmes sur le marché du travail va également constituer un facteur important de ce succès. Pour preuve de cette ascension fulgurante, ce sont aujourd'hui en France environ 81% des ménages qui mettent à profit les hyperfréquences pour réchauffer leurs petits plats.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×